Key

Découvrir nos régions

La plage de Fontanili à lumière du soleil couchant
La plage de Fontanili à lumière du soleil couchant

Description du Fontanili

Le domaine de Fontanili est situé dans la région de la Maremme, une région un peu moins connue certes, mais qui constitue précisément à ce titre la partie plus captivante de la Toscane s’étendant au sud vers le Latium. C’est une région où la mémoire du passé est restée vive, un monde de grandes propriétés terriennes évoquant les moissons, les vendanges, les générations de vieilles familles et également l’été et la mer.

On est presque tenté de croire que ce paysage indompté doit sa mystique aux Etrusques, cette ancienne civilisation connue pour son amour de la paix et son mode de vie hédonique dont tout rappelle ici la présence, et qui, bien des siècles avant Jésus-Christ, vécurent sur cette terre et la travaillèrent !

La région est devenue, il y a plus de 15 ans, le coin favori d’une certaine élite intellectuelle italienne recherchant le charme du mode de vie toscan, enrichi par les joies d’une côte restée intacte.

Une large bande de terre fertile sépare la mer des montagnes. C’est ici que se trouve le domaine Fontanili. Le domaine s’étend sur 260 hectares d’oliveraies et de champs. En jetant un coup d’oeil sur la carte, vous trouverez le domaine Fontanili approximativement à mi-chemin entre Rome et Grosseto, à une demi-heure de route des lieux culturels que sont Tarquinia, Tuscania, Orbetello et Viterbo.

Le domaine est géré par le propriétaire Dr. Verio Piroddi, descendant de la famille princière Ludovisi Boncompagni, qui en reçut du Pape la propriété en 1870 afin d’éviter sa confiscation par la monarchie italienne nouvellement unifiée. Le domaine recouvrait une vaste étendue de 4.600 hectares, mais en 1953 la réforme agraire a redimensionné la propriété, en redistribuant la terre expropriée aux anciens paysans du domaine. Le domaine emploie actuellement trois fermiers qui vivent dans le voisinage.

L’ascension de la famille Boncompagni Ludovisi remonte à Ugo Boncompagni, un brillant juriste de Bologne qui avait représenté le Vatican au Concile de Trente et avait été élu Pape en 1572 sous le nom de Grégoire XII; c’est avec une conscience aiguë des responsabilités exigées par sa position qu’il remplît sa tâche, combattît tous les abus ecclésiastiques et institua dans la semaine une journée d’audience publique au cours de laquelle chacun pouvait l’approcher. Ce fut Grégoire XII a instaurer le calendrier grégorien, c’est à dire notre calendrier actuel.

NOTRE BLOG SUR L'ITALIE

Lire les articles du blog relatifs au domaine :