Sauce tomate à l’italienne, per favore !

Aujourd’hui, pour changer, nous allons enfiler notre tablier à bavette et faire quelques tours de magie culinaire. Nous allons faire apparaître un délice qu’on appelle souvent, à tort, pasta al pomodoro : pâtes à la sauce tomate.

Étant donné que la sauce tomate existe en autant de déclinaisons qu’il y a d’Italiens en Italie, l’expression pasta al pomodoro ne veut pas dire grand-chose. Il convient d’être plus précis. Dans ce billet je vais vous faire part de mes deux variantes favorites.

Petite parenthèse historique : contrairement aux idées reçues, les tomates ne sont pas au cœur de la cuisine italienne depuis leur importation des Amériques au XVe siècle. La toute première recette à base de tomates n’est apparue dans un livre de cuisine italien qu’en 1692 !

Relevons maintenant nos manches et assurons-nous d’avoir tous les ingrédients nécessaires. La règle d’or à respecter : n’utiliser des tomates fraîches que lorsqu’elles sont de saison, c’est-à-dire de juin à septembre. Le reste de l’année, préférez-leur les pelati (tomates en conserve) de premier choix.

Si vous prévoyez une table de 4 convives, vous aurez besoin de 500 grammes de pâtes fraîches. Pour la recette que j’appellerai ici « estivale », prenez 6 belles tomates, une gousse d’ail et un peu de basilic. Pour la recette « hivernale », il vous faut une boîte de tomates en conserve, un beau gros onion et 50 grammes de beurre.

Maintenant, les « manips ». Version estivale : faites bouillir de l’eau puis plongez-y les 6 tomates (entières) pendant environ  30-40 secondes. Retirez-les ensuite et pelez-les à l’aide d’un couteau et d’une fourchette. Version hivernale : je vous suggère de suivre l’excellente recette de Marcella Hazan. Achetez une boîte de pelati premier choix, versez-en le contenu dans une casserole et portez le tout à ébullition après y avoir déposé un bel oignon bien épluché. Réduisez ensuite le feu et ajoutez une généreuse portion de beurre. Laissez la sauce mijoter pendant que les pâtes sont en train de cuire. Quant à l’oignon, vous pouvez soit le laisser dans la sauce, soit l’en retirer pour pouvoir l’utiliser ultérieurement.

Si vous souhaitez connaître les détails de cette jolie recette « hivernale », cliquez sur ce lien.

Lorsque votre salsa di pomodoro sera prête, faites-moi signe : je viendrai la goûter avec délectation…

A presto !

Katharina's Italy

NOS BILLETS LES PLUS LUS


NEWSLETTER

S’inscrire à l´Italie de Katharina

Recevez un email par mois avec les meilleurs billets...
Sign up here
© 2012 L’Italie de Katharina | Privacy Policy
Site design by InfinVision