Urgence en Toscane

Illustration arch. Paolo Fiumi

Dimanche matin. Je fais la grasse matinée. Le bonheur !

Posé sur ma table de chevet, mon téléphone portable se met à sonner. Je me réveille en sursaut et réponds…

« … Allô ?– Katharina ? me demande une voix masculine au bout du fil.

– …Oui ?

– Ici Frank Krämer. Désolé de vous déranger un dimanche matin.

– Docteur Krämer ? Que puis-je faire pour vous ?

– La connexion internet est en panne depuis une heure. Il m’en faut une absolument, comme vous le savez.

– Oh ! Écoutez, je vais tenter de joindre Arturio, le gérant de la propriété, et voir s’il peut jeter un oeil là-dessus ce matin même. Je vous rappelle tout de suite.

– Merci, Katharina ! »

Le docteur Krämer vient d’arriver à Il Mulino – la maison de vacances qu’il a louée pour deux semaines – avec sa femme Susanne et ses deux enfants. Ils ont fait le trajet en voiture de Munich.

Lorsque le docteur Krämer, un avocat d’affaires, a téléphoné à nos services Trust & Travel il y a quelques semaines pour faire sa réservation, il nous a bien précisé qu’il avait besoin d’une résidence munie d’une connexion internet. Il allait devoir travailler à un rapport important pendant les premiers jours de ses vacances italiennes. Nous lui avons donc proposé Il Mulino, le Moulin, ancienne ferme reconvertie en belle maison de campagne et équipée d’un accès satellite au World Wide Web.

« Arturo, c’est Katharina, désolée de vous déranger un dimanche matin, mais il y a un problème à Il Mulino  avec la connexion internet. Le docteur Krämer en a absolument besoin pour terminer un rapport.

– Je m’occupe de ça illico presto, Katharina, ne vous en faites pas ! »

Ne faisant donc ni une ni deux, Arturo se rend tout de suite au café du village, où il trouve son ami électricien, expert en antennes paraboliques, en train de refaire le monde avec quelques copains. Les deux hommes repartent aussitôt pour Il Mulino.

Arrivé sur place, Massimo, l’électricien, grimpe sur le toit de la résidence avec son « assistant », son fils de 15 ans. Le gérant et le propriétaire de la maison se tiennent au bas de l’échelle, prodiguant leurs bons et nombreux conseils à Massimo :

« Fais gaffe de ne pas t’électrocuter !

– Heu, je suis électricien, vous vous rappelez ?… »

Au cours de cette délicate intervention, je téléphone à Arturo deux ou trois fois pour prendre des nouvelles :

« Notre homme est sur le toit, Katharina, avec l’oiseau de malheur ! »

La cause de la panne a été identifiée : un volatile s’est pris au piège dans l’antenne parabolique. Massimo, après avoir sauvé et libéré la bête, répare ou remplace quelques câbles. L’opération est bouclée avec succès en moins de 30 minutes.

Soulagé et heureux de voir sa précieuse connexion internet rétablie, le docteur Krämer invite ses « sauveteurs » italiens à prendre l’apéritif avec lui. Il ouvre une bonne bouteille d’un excellent vin blanc de Toscane. Le bonheur !

Alors, est-ce que je vous ai raconté cette petite histoire aujourd’hui pour vous montrer que je m’occupe bien de mes clients ?… Eh bien oui, je m’occupe de mes clients ! J’essaie en tout cas !

Katharina's Italy

NOS BILLETS LES PLUS LUS


NEWSLETTER

S’inscrire à l´Italie de Katharina

Recevez un email par mois avec les meilleurs billets...
Sign up here
© 2012 L’Italie de Katharina | Privacy Policy
Site design by InfinVision