L’UN DES TRÉSORS CACHÉS DE SIENNE

Le 5 octobre de l’an 1554, plus de 250 orphelins furent expulsés de la République de Sienne. La ville était alors assiégée depuis 9 mois et, estimant que c’était la meilleure façon de la défendre contre l’ennemi, son gouvernement décida de chasser hors de ses murs les bocche disutili, les « bouches inutiles ». Au cours des mois qui ont suivi, 4 000 autres Siennois, majoritairement des enfants, des catherinettes et des personnes âgées, furent également congédiés de la sorte.

Fort méticuleusement dressée à l’époque, la sombre liste des bocche disutili et des bocche utili, les « bouches utiles » – celles qui eurent donc la chance de rester dans Sienne –, est aujourd’hui exposée  au Museo delle Biccherne, géré par le service des Archives de la ville.

Situé à côté de la Piazza del Campo, ce musée méconnu abrite également des documents un peu moins sinistres. Le mot italien Biccherna désignait le service du Trésor de la ville de Sienne. Les nombreuses Biccherne qui se sont succédé au fil des siècles tinrent des livres comptables dont les couvertures de cuir étaient toutes richement peintes, et parfois par des artistes de renom tels qu’Ambrogio Lorenzetti. Peu préoccupées des thèmes bibliques et religieux que l’on privilégiait à l’époque, les 105 couvertures que compte la collection du musée dépeignent des scènes profanes qui souvent se déroulent dans les cabinets de comptabilité. L’ouvrage le plus ancien de la collection date de 1258 !

Lors de votre visite au musée, vous pourrez également voir, entre autres documents dignes d’intérêt, le testament de Jean Boccace ainsi que des écrits consacrés aux citoyens de Sienne figurant dans la Divine comédie de Dante.

Le Museo delle Biccherne – dont le site web n’est qu’en italien – est ouvert du lundi au samedi jusqu’à 13 heures, et ne propose que des visites escortées par un gardien – et non pas un guide ! – à 10 heures, 11 heures et midi. Pour y accéder, entrez dans la cour du Palazzo Piccolomini au 52 de la Via Banchi di Sotto, puis gravissez les marches sur votre gauche jusqu’au 4e étage. Le bâtiment se trouve en face de la Piazza del Campo. À la fin de votre visite, le gardien vous ouvrira normalement les portes du balcon. S’il néglige de le faire, demandez-lui de vous faire cette faveur, car la vue qu’on a de là-haut en vaut vraiment le coup !

 

Katharina's Italy

 

NOS LOCATIONS EN PROXIMITÉ
NOS BILLETS LES PLUS LUS


NEWSLETTER

S’inscrire à l´Italie de Katharina

Recevez un email par mois avec les meilleurs billets...
Sign up here
© 2012 L’Italie de Katharina | Privacy Policy
Site design by InfinVision