La Tournée des bacaris vénitiens

« Eh bien, Anke, je pense que nous avons fait une bonne journée, non ? »

Il devait être 21h30. Nous nous trouvions encore, Anke et moi, dans nos bureaux de Paris, au terme d’une journée de travail assidu. Anke m’a regardé de ses grands yeux rieurs :

« Oui, je suis assez d’accord. Dommage qu’il n’y ait pas de l’autre côté de la rue un bacari vénitien ! »

La même pensée venait de me traverser l’esprit. Nous étions toutes les deux affamées, mais trop fatiguées pour aller prendre un repas complet dans un resto. Quelques amuse-gueules et un bon verre de vin, manière bacari, nous auraient bien satisfaites.

J’ai découvert ce qu’était un bacari le jour où la propriétaire de l’une de nos villas Trust & Travel m’entraîna dans les « coulisses » de Venise, derrière sa façade touristique – la place Saint-Marc, le Grand Canal, le Caffè Florian, le Palais des Doges… Elle m’a dit : « Si tu veux rencontrer les vrais Vénitiens et, le cas échéant, te faire passer pour l’une des leurs – pas facile mais tu peux toujours essayer – je vais te montrer les endroits que tu dois fréquenter. »

Elle m’a donc emmenée dans un petit bar, un bacari, situé dans un quartier de Venise à l’écart des lieux touristiques, et imprégné d’une atmosphère des plus cordiales.

« Ici, m’a indiqué mon amie, tu ne commandes pas un verre de vin, mais une ombra. Et pour l’accompagner, tu choisis un cicchetto, ce qui est à peu près l’équivalent de la tapa espagnole. »

Ombra et cicchetto... Génial ! Je venais d’apprendre quelque chose de nouveau – et ignoré, en fait, de la majorité des visiteurs de passage à Venise. Et j’ai en plus découvert qu’on peut déguster son ombra et cicchetto pratiquement à toutes heures du jour et de la nuit, et qu’il est même d’usage chez nombre de Vénitiens de remplacer le dîner par une petite tournée des bacaris du quartier ! Autre avantage de l’option bacari : c’est une façon relativement peu chère de se sustenter dans la Sérénissime.

Les bacaris pullulent à Venise ; vous n’aurez aucun mal à les repérer. Mais jeter un œil sur ce plan si vous voulez trouver les plus inédits d’entre eux. Deux spécialités « bacari » que je vous recommande tout particulièrement : le baccalà mantecato, à base de morue, et le sarde in saor, l’un de mes plats favoris dont vous trouverez la recette sur l’excellent blog culinaire d’Emiko Davies.

A partir de nos villas de Vicence et de Padoue, il est très facile de se rendre à Venise par les transports en commun. En train, il ne vous faudra pas plus d’une heure pour gagner la lagune enchantée et entreprendre une tournée enivrante des bacaris vénitiens…

Katharina's Italy

NOS LOCATIONS EN PROXIMITÉ
NOS BILLETS LES PLUS LUS


NEWSLETTER

S’inscrire à l´Italie de Katharina

Recevez un email par mois avec les meilleurs billets...
Sign up here
© 2012 L’Italie de Katharina | Privacy Policy
Site design by InfinVision