Balade électrisante dans le Chianti

Lorsque j’ai commencé à travailler pour la plus ancienne exploitation vinicole d’Italie, il y a de cela une bonne vingtaine d’années, je me suis mise à rêver et à m’imaginer pédalant le long des routes du Chianti sur l’une de ces belles bicyclettes d’après-guerre, un poil rouillée et grinçante…

J’avoue que j’ai vite renoncé à ce projet – même si j’ai toujours pensé qu’il n’y a pas mieux que la marche et le vélo pour explorer une région. Car le Chianti est bigrement accidenté ! On grimpe, on descend, on regrimpe, on redescend… A ce point, d’ailleurs, qu’il existe une course cycliste, l’Eroica, qui met son point d’honneur à nous faire revivre cette époque héroïque où les « forçats de la route » s’attaquaient aux reliefs montagneux du Chianti sur des vélos rudimentaires et pesant une tonne.

Bref, le genre de défi que je ne suis pas encore prête à relever.

Heureusement, depuis que je suis arrivée en Toscane dans les années 90, le monde a changé, le vélo électrique a été inventé, et les bourlingueurs de tout poil peuvent désormais se lancer à l’assaut des collines toscanes sans nécessairement risquer l’épuisement. Aussi ai-je finalement tenté l’aventure il y a quelques mois après m’être munie d’un vélo électrique chez un loueur de Sienne, Massimiliano, qui a eu la gentillesse de nous organiser, à moi et à mes amis, un itinéraire personnalisé.

Ayant entamé notre excursion au pied des remparts de Sienne, nous nous sommes d’abord engagés le long de chemins de traverse qui longeaient des vignobles et des oliveraies. Nous sommes passés tout près de jardins datant de la Renaissance et de superbes villas toscanes que je n’avais jamais remarquées auparavant. Puis, à un moment, nous sommes descendus de nos vélos pour aller marcher dans l’ombre du Jardin des sculptures du Chianti.

Enfin, nous avons repris la route, direction la petite ville médiévale de Vagliagli (dont le nom signifie « vallée de l’ail »), où nous avons copieusement déjeuné à la Taverna di Vagliagli. Arrosé d’un verre de Chianti Classico, notre repas s’est composé d’un antipasto (hors-d’œuvre), d’un primo (premier plat) et d’un secondo (deuxième plat) – ce dernier, un bistecca Fiorentina, indiciblement savoureux.

Vous aimeriez faire du vélo électrique dans le Chianti ? Voici le lien vers la boutique de Massimiliano : location de vélos. Vous y trouverez à peu près tous les types de bicyclettes, ainsi qu’un grand nombre d’accessoires tels que casques, appareils de géolocalisation, etc. Pendant la haute saison, prenez soin de réserver à l’avance.

Bonne électrorandonnée !

 

Katharina's Italy

 

Enregistrer

Enregistrer

NOS LOCATIONS EN PROXIMITÉ
NOS BILLETS LES PLUS LUS


NEWSLETTER

S’inscrire à l´Italie de Katharina

Recevez un email par mois avec les meilleurs billets...
Sign up here
© 2012 L’Italie de Katharina | Privacy Policy
Site design by InfinVision